Chroniques·Science Fiction

Chronique 1 Hors Série TRS : The City Of Saints by shadowsofrinum

DISCLAIMER : La chronique qui va suivre va être rédigée en anglais (il s’agit d’un SP en VO) puis en français. Pour des raisons pratiques et surtout de droits, le résumé du livre sera publié dans la langue d’origine du livre. Merci à vous et bonne lecture !

Book Summary : In a dystopian world, cyborgs have taken over. To escape persecution and genocide, Nuha Edel must run away from a war her elders have started. With the spread of an unknown disease and the rise of anarchy, Nuha tries to flee from the wreckage of war but instead ends up in the arms of the cyborgs, who are programmed to kill her kind. The real problem erupts when Nuha realizes that the war she’s running away from is a part of who she is. Being born different is not a blessing but a curse and the only way to uplift that curse is to fight or fall, and Nuha is ready for neither.

The City Of Saints is a literary fiction made of science fiction and written by A. Rinum. The author contacts me by Instagram so I can make a review of her book (you might find my review on other apps of reviewing).

The story is about Nuha, an eleven years old girl who lives in a dystopian future where her kind, poetically called « The Hood » (in reference to Robin Hood), is killed by cyborgs. We follow her through her journey the entire book, hanging on every step she climbs to find her father.

First, I was scared about reading this book, because I am not a native reader or speaker. I am french, and we are not as good as others to learn a language (and you might certainly find many grammar mistakes in my writing). But when I began the story, I immediately felt able to read it. So if you are a foreign reader, do not be afraid of reading this book.

By focusing on the author’s writing, I found it very clear, fluid, and certainly very helpful to understand the number of feelings the characters feel. The story, using a first-person singular point of view, is at once touching, exciting, making my emotions go in all directions, and it is a very great quality for a writer to make one feel feelings just by reading the sentences of a book.

Even though sometimes I was lost on my reading because the beginning is filled with time’s jumping that stops at the very middle of the books, I was very pleased to see how the author managed to convey all these things she cares about. In fact, before being fiction, the story is a renewal of a way of life that repeats itself, whatever the time and the people who live in it. It denounces the effects of war on everyone, but especially for young children who must take care of their family and grown-up faster than anyone else ; it also denounces segregation and the fact that people are trade ; and it talks about the way you deal with mortality, as a person with feeling, how you handle it based on where you come from… As the author said to me, we are so focused on brand and celebrities that we don’t see what is happening around us (not only in the books but nowadays), and I found it very brave that she talks about all these issues so that we can realize we need to help each other and stop thinking about ourselves. The last phrase of the book illustrates very well this idea by adding tips on how we can create a better world, caring and loving everyone.

If I can say that something is missing, it is the development of the disease that affects a lot of humans in the book. It is sometimes mentioned, but we don’t know what to do with this information.

I am looking for a book suite to see how the protagonist would grown-up in this very particular world, if she can try to save it etc…

To read or not to read ? You can jump on the book if you like dystopia.

4/5 for this book

I am very sorry because my english is not that good, i may be misusing some verbs and times (I am so bad at passive voice), but I hope you enjoyed your reading.

FRANÇAIS

The City Of Saints est un roman de science fiction écrit par A. Rinum. L’autrice m’a contactée sur Instagram pour me présenter son livre et pour que je puisse en faire une chronique (chronique que vous pourrez retrouver sur Amazon et GoodReads).

Ce roman nous parle de Nuha, une jeune fille de onze qui vit dans un futur dystopique où ses compagnons, poétiquement nommés « The Hood » (en référence à Robin des Bois alias Robin Hood), sont tués par des cyborgs. On suit donc la jeune fille à travers ce chaos, accroché à chaque page du bouquin pour voir si elle réussit, enfin, à trouver son père disparu.

Au début, je vous avoue que j’étais un peu effrayée par la lecture de ce livre. En effet, je ne suis pas anglaise mais française, et les français comme nous le savons ne sont pas aussi bons que les autres pour apprendre de nouvelles langues. Mais quand j’ai commencé à lire l’oeuvre, je me suis tout de suite sentie à l’aise, ce qui fait que si vous ne lisez pas de VO, ou si vous voulez commencer à en lire, n’hésitez pas à vous lancer dans ce livre qui est assez accessible.

Je me suis intéressée (comme je le fais d’habitude), à la manière d’écrire de l’auteure, écriture que j’ai trouvée claire, fluide, et surtout très apte à nous faire comprendre les nombreuses émotions que traversent les personnages. L’histoire, utilisant une narration à la première personne du singulier, est à la fois touchante et excitante, faisant que je me suis sentie happée par ce livre. C’est une très bonne qualité, en tant qu’auteur, de pouvoir atteindre un niveau où le lecteur se retrouve à partager les émotions du protagoniste, juste en lisant des phrases posées sur du papier.

J’étais cependant parfois perdue dans ma lecture, puisque le début de l’oeuvre est composé d’une multitude de saut dans le temps (il faut un temps de réadaptation pour comprendre à quel moment on se trouve, et c’est d’autant plus dur que c’est en anglais !). Cependant, j’ai vraiment apprécié le fait que l’auteure arrive à amener toutes les choses à laquelle elle tient. En effet, avant d’être une fiction, cette histoire est un turn-over d’une manière de vivre que l’on connait, et qui se répète dans les époques. Il dénonce les vices de la guerre, surtout pour les enfants à peine adolescents, qui doivent s’occuper de toute leur famille, ce qui fait qu’ils doivent grandir plus vite que les autres ; il dénonce également la vente d’être humain, la traite des esclaves et la ségrégation ; et il parle également de la manière dont on s’adapte à la mort, comment on s’en préoccupe selon l’endroit d’où l’on vient… Comme l’auteure me l’a expliqué, nous sommes tellement épris des célébrités, des marques, que nous ne voyons plus ce qu’il se passe autour de nous (elle ne parle pas seulement de son livre, mais de la société actuelle). Je trouve ça réellement inspirant qu’elle arrive à parler de tous ces problèmes, en nous faisant prendre conscience que nous devons aider tout un chacun et d’arrêter de penser à notre propre personne. La dernière phrase du livre illustre parfait ce cheminement, en donnant des idées sur comment créer un meilleur monde, en aimant et en prenant soin de toute sa population.

Si je peux dire que quelque chose m’a manqué dans ce livre, c’est le développement de la maladie qui semble affecter bon nombre de protagonistes. Elle est parfois mentionnée, mais nous ne savons que faire de cette information.

J’aimerai bien que ce livre ait une suite, pour voir comment le protagoniste arrive à grandir dans ce monde, s’il arrive à le sauver, ou du moins à le faire changer en partie…

À lire ou pas ? Vous pouvez vous lancer dans ce livre si vous aimez les dystopies.

4/5

J’ai enfin fini cette chronique, elle m’a pris un peu plus longtemps que les autres étant donné que je l’ai écrite en anglais, et ensuite j’ai tout re-traduit en français (au lieu de faire l’inverse, ce qui aurait été plus simple :’) J’espère que cela vous aura plu et que vous passerez outre de mes fautes d’anglais :’)

Bouquinement vôtre, Jade

Un commentaire sur “Chronique 1 Hors Série TRS : The City Of Saints by shadowsofrinum

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s