Chroniques·Science Fiction

Chronique 14 TRS : Le Cycle d’Ékysse T.1, La Cité des Abysses d’Ariane Bricard

Couverture du livre

Résumé : Entre l’écume et les abysses reposent les morts d’Ékysse. L’histoire se déroule sur la planète Thétys, un monde aquatique en cours de colonisation par les humains. Huit ans plus tôt, Istalle a échappé de justesse à la mort durant la Catastrophe qui détruisit Ékysse, une ville sous-marine des profondeurs. Adulte, elle revient sur les lieux pour défendre la mémoire de son père, accusé de l’anéantissement de la cité. C’est alors qu’elle découvre d’étranges créatures qui hantent les ruines englouties par l’océan : les dauphins d’Ékysse.

La Cité des Abysses, le tome 1 du Cycle d’Ékysse, est un roman de science-fiction écrit par Ariane Bricard. Il a été publié en mai 2016 aux éditions Le Héron d’Argent.

Comme d’habitude, mes opinions n’engagent que moi, et si vous souhaitez vous faire votre petite idée de ce bouquin, n’hésitez pas à vous le procurer. La bise.

Le début du roman est très descriptif, mais nécessaire pour poser le cadre et l’univers, sans se faire pour autant lourd et inintéressant. En effet, l’auteure, de par son imagination, arrive à nous dépeindre un univers fascinant sous les eaux, où les humains colonisent peu à peu les fonds marins, pour y vivre depuis que la Terre a subi le réchauffement climatique. Elle dresse un décor proche de la dystopie ce qui rend, je trouve, le livre intéressant.

Nous suivons dans ce livre Istalle, d’abord enfant, puis adulte, dans sa quête pour prouver l’innocence de son père. C’est une jeune fille très intéressante de par le portrait que l’auteure lui dresse : elle doit combattre ses démons et se reconstruire après la Catastrophe. L’histoire tourne effectivement autour de cette quête, avec des suspens secondaires où la romance est abordée, prenant part entière à l’histoire puisqu’elle constitue un fil conducteur auquel le lecteur peut pleinement se raccrocher pour pouvoir comprendre l’intrigue.

J’ai beaucoup apprécié le rythme rapide et dynamique de cette lecture. Les dialogues, notamment, sont extrêmement captivants et accrocheurs. Ainsi, la plume de l’auteure, que je ne connaissais pas, est fluide et agréable. Ce livre est donc globalement bien écrit, avec un aisance de lecture qui le rend très accessible et compréhensible.

L’auteure dresse dans ce livre une critique de la colonisation de la nature par les humains, nous mettant en garde des conséquences de nos actes, de nos grandes utopies, agressant notre égo d’espèce qui se considère comme dominante. Elle nous rappelle que la nature, va, un jour, reprendre ses droits. Il est aussi intéressant de voir comment, de ce fait, l’aspect de la protection de l’environnement est abordé, et surtout l’utilité de chacune des espèces que l’on peut trouver sur notre planète (et autres, puisque cela se passe non pas sur Terre mais sur Ékysse). Elle rajoute que nous sommes encore ignorant de quelques phénomènes dont la nature est capable, je pense notamment aux sacrés tempêtes surnommées les Anneaux de Neptune qui dans le livre font de gros dégâts. J’ai beaucoup apprécié la manière dont l’auteure aborde ce thème, et c’est ce que je considère comme un gros point positif de ce livre.

Ce que j’ai le moins aimé, et c’est assez paradoxal avec le rythme dynamique qu’utilise l’auteure dans son livre, est que le livre était assez plat, et sans grande surprise, la fin était assez prévisible. Je trouve qu’on reste un peu en surface (sans mauvais jeu de mots) et qu’il n’y a pas assez d’approfondissement au niveau des personnages, de l’univers. Je n’ai pas réussi à m’attacher plus que cela à un des protagonistes, ce qui m’a un peu déçue. La romance est rapide, trop légère (à mon goût), et c’est vraiment très dommage car cette partie a un certain potentiel puisque comme je l’ai dit plus haut, elle constitue un fil conducteur assez important.

À lire ou pas ? Je suis assez mitigée sur ma lecture, en soit le livre est intéressant mais ce n’est tout bonnement pas un coup de cœur. Cependant, si vous aimez l’univers marin, vous pouvez vous laisser tenter.

3,5/5 pour ce livre.

Voilà pour cette nouvelle chronique ! J’espère qu’elle vous aura plu, et si vous avez lu ce livre, n’hésitez pas à commenter pour me donner votre avis !

Bouquinement vôtre, Jade

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s