Chroniques·Thriller

Chronique 23 TRS : L’inspiration des best-sellers par Anthony Lamacchia

Couverture du livre

Résumé : Alors que Fabien Dûmur vient d’emménager avec sa femme dans leur nouvel appartement, celle-ci se fait assassiner. Aucun témoin, aucun suspect. Dévasté, il prend la plume pour faire son deuil. La réalité se mêle ainsi à la fiction, et Fabien se lance dans une enquête haletante qui le conduira au bord du gouffre. Quel est le rapport entre les horribles visions qui le torturent et le meurtre de son épouse ? Et si le manuscrit qu’il rédigeait était une pièce du puzzle. Un thriller psychologique, où complots et illusions morbides constituent la trame d’une quête de vérité pleine de rebondissements.

L’inspiration des best-sellers est un thriller psychologique écrit par Anthony Lamacchia et publié en 2018. Je remercie l’auteur qui m’a contacté sur Simplement Pro et qui m’a ainsi permis de lire son livre.

Disclaimer : comme d’habitude, cet article constitue un avis subjectif qui n’est pas un dogme. Libre à vous de vous faire votre propre avis en vous procurant ce bouquin ici.

C’est avec une petite attente que je me suis lancée dans la lecture de ce livre. En effet, j’ai déjà eu l’occasion de lire un autre livre de cet auteur, à savoir Edward Sakedos, l’Apprenti Nécromant (dont vous pouvez lire la chronique ici), que j’avais beaucoup apprécié. Ni une, ni deux, je m’embarque dans la plume familière et découvre alors un nouvel univers.

Ce livre, c’est l’histoire du deuil de Fabien, qui perd sa femme dans un horrible assassinat. On le suit dans cette période compliquée de sa vie, qui l’arrache au sentiment doux et parfait de l’amour, de la joie et de l’envie de vivre dans lequel il était avant ce drame. On est tout d’abord touché par cet homme, touché par ses avancées, son évolution tout le long de cette étape. Mais c’était sans compter sur l’imagination débordante d’Anthony Lamacchia qui nous emmène dans un lieu encore plus sombre, lorsque Fabien, écrivain qui s’ignore, pose enfin sur le papier ses pensées les plus noires.

Au début, il ne s’agissait que de successions de mots décousus, de phrases incohérentes, des lambeaux de métaphores. Puis la ponctuation s’ajouta au milieu des pattes de mouche, les propos prirent du sens, une structure consistante commença à émerger de ce bourbier syntaxique.

Armé de sa talentueuse plume, usant savamment des métaphores et d’une mise en scène loufoque mais spectaculaire, l’auteur réussit à nous faire perdre le sens de la réalité : nous sommes tout autant perdu que son protagoniste, et c’est à la fois terrifiant et exaltant. De plus, son intrigue novatrice est extrêmement bien ficelée, et je n’ai pas pour ma part trouvé d’incohérences ; si bien que je me suis perdue dans le livre pour le finir aussi rapidement que possible. Il use de son savoir faire dans le thriller mais aussi dans un petit côté « fantastique » qui n’est pas pour me déplaire, rajoutant à l’attrait de son œuvre.

Et dans le cerveau de Fabien, dans son esprit, comme dans son cœur et dans son âme, une incommensurable détonation retentit, comparable à la chute d’un millier de météores, annihilant dans un souffle de douleur indescriptible, tout un système solaire, toute une même galaxie dans un même big bang d’hurlements d’effroi et de désespoir.

Le livre finit en apothéose, laissant le lecteur au cœur des doutes de Fabien. C’est une fin en queue de poisson, nous sommes dépassés par les événements : j’attendais un dénouement propre, une solution finale. Un oui, ou un non m’auraient même convenu : j’avais besoin du fin mot de l’histoire. Cependant, l’auteur qui nous a mené en bateau tout le long du livre, nous tourmentant autant que son personnage, n’est pas en reste et ne compte pas donner de point final. J’ai trouvé ça assez frustrant, mais c’était dans le thème global du livre, ce qui fait qu’après avoir grommelé un peu, j’ai été satisfaite et quelque peu repue de ma lecture.

À lire ou pas ? Si vous pensez qu’il est temps pour vous de vous faire remuer les méninges, ce thriller est fait pour vous !

4,5/5 pour ce thriller bien pensé, envoutant et bien écrit.

Et voilà, cette chronique est dès à présent terminée ! J’espère qu’elle vous aura plu ! Et vous, avez-vous déjà lu ce livre ? Si c’est le cas, n’hésitez pas à m’en donner votre avis, que nous puissions en débattre en commentaires 🙂

Bouquinement vôtre, Jade

Un commentaire sur “Chronique 23 TRS : L’inspiration des best-sellers par Anthony Lamacchia

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s