Chroniques·Science Fiction

Chronique 60 TRS – Les Enfants d’Astra T.2 Fiancés

Couverture du livre

Résumé : Deux ans déjà que les enfants d’Astra patientent. Ils s’organisent, se concertent et leur plan se concrétise. Rodolphe, de plus en plus déchiré entre l’amour qu’il porte à Aileen et celui de se patrie, se retrouve dans une situation compliquée dont toutes les issues s’avèrent fatales. Sur Egrabe, Edward découvre le poids du pouvoir et subit les conséquences, tandis que Liam, son jumeau, soumet Mars à son joug et à sa dévorante soif de puissance. Les pions se mettent en place, mais chacun de leur choix, de leur silence, de leur secret, risque de les mener à leur perte.

Les Enfants d’Astra le T.2 Fiancés est la suite d’une série de Sci-Fi YA écrite par Isaure de Villers et publiée chez Beta Publisher en septembre 2020. Les éditions Beta Publisher (dont je vous bassine un peu, mais vous adorez non ?), ont eu la gentillesse de me proposer d’être une de leurs partenaires, ce qui fait que j’ai pu recevoir ce livre (et je les en remercie, car après ma lecture du premier tome dont la chronique est juste ici, j’avais vraiment envie de lire la suite) !

Disclaimer : chères lectrices, chers lecteurs, vous trouverez dans cette chronique des éléments qui se trouvent dans le tome 1. Pour éviter tout spoile, je vous conseille d’abord de lire la chronique du 1, puis de lire le 1 (comme ça, c’est tout bon), puis de lire cette chronique. Et si l’envie vous en dit, vous pourrez vous achetez le tome 2 ici ou bien ou encore par là.

La politique pour les nuls – mode d’emploi (surtout si votre bien aimée est en fait la reine dont la père a massacré vos parents. Entre autre).

L’ambiance d’Astra a beaucoup changé depuis que nous avons arrêté la lecture du tome 1. Il nous a laissé sur une bombe, qui était seulement l’amorce d’une aventure encore plus risquée, parsemée de mines et de pièges en tout genre. Vous l’aurez donc compris, rien ne s’arrange pour nos protagonistes, que l’on continue de suivre à travers l’alternance de leurs points de vue. Aileen, nouvellement couronnée reine d’Astra après l’abdication d’Orys ; Rodolphe qui jongle entre son amour pour la nouvelle reine et sa place d’Empereur ; Sybille et Carlys qui tentent tant bien que mal de survivre en Egrabe ; alors que les jumeaux, Edward et Liam assoient leur domination sur chacune des planètes qu’ils occupent, mais chacun à leur manière.

Si j’avais adoré l’unicité des enfants d’Astra lors de ma première lecture, Isaure de Villers s’est fait un plaisir de l’enlever petit à petit tout au long du livre : le doute s’immisce dans l’esprit des enfants. Le plan 439 est-il réellement pertinent ? L’empereur et sa sœur sont-ils aptes à diriger ? Car s’ils s’étaient promis qu’il n’y aurait plus de massacre, l’inverse se produit. Les têtes tombent à n’en plus pouvoir sous le joug d’Aileen, qui se rend compte que diriger n’est pas aussi facile que cela…

 » Tu ne dois pas m’aimer comme je t’aime, {…} , sinon la pensée de notre séparation te serait intolérable ! »

Car si la politique est en pleine scène lors de notre lecture, l’amour et la romance y prennent une place à part entière, avec Aileen et Rodolphe qui se découvrent peu à peu (et peut être un peu trop d’ailleurs – ci-après votre achat la fin du livre), mais dont l’idylle semble voué à l’échec (d’un point de vue extérieur, encore une fois il y aura un tome suivant donc : que nous réserve la suite ?) ; Eleonore et Liam, qui paraissent s’assembler à la perfection, dictateur et princesse froide sans pitié (+1 pour le jeu de mot graveleux).

Liberté, égalité, Sagan retrouvée

Par ailleurs, j’ai beaucoup aimé l’évolution des personnages. Si on sentait une maturité précoce dans le premier tome, il est ici accentué qu’ils ne sont encore que des enfants ; et les enfants font des bêtises… Dictature, meurtre, prise de décision sur un coup de tête (oui, bon, c’est plus que des bêtises mais vous avez saisi l’idée), les choses ne filent pas bon train et l’aube d’une nouvelle guerre se profile. Je trouve notamment que Cyndie est celle qui s’est le plus éloignée de son image originelle : d’une petite fille perdue et en manque d’affection, elle est passée à une jeune fille froide et calculatrice, pour retrouver enfin la terre de ses ancêtres (Sagan)… et tout cela à n’importe quel prix (la suite dans le livre. Bah oui, vous ne pensiez tout de même pas que j’allais vous servir toute l’intrigue sur un plateau ?).

Sybille, dont la nature courageuse était déjà affirmée dans le tome 1, semble être à l’épreuve de toutes les balles (et aussi d’autres objets de torture un peu étranges, vous verrez), ce qui la porte en héroïne émouvante, tiraillée par la douleur et l’envie de vengeance ; alors que Rodolphe se montre de plus en plus faible, dévoilant ses failles alors qu’il est le pion maître du plan… Que de la belle intrigue qui vous attend là !

« Je serai ton soldat, ton sauveur, j’avancerai parmi ceux que je hais du plus profond de mon cœur et, peut-être qu’un jour, quelque chose changera. Je ne peux rien te promettre de plus… Mais je serais toujours là, pour te servir, Aileen.

Et la suite ?

Isaure de Villers n’a pas perdu sa plume et nous harangue avec un suspens alléchant mais de plus en plus tragique, lançant à tout va de nouveaux obstacles sur la route du plan 439. Elle est incisive et n’hésite pas à tourner son intrigue comme elle souhaite, ne choisissant pas la solution de facilité, celle que les lecteurs attendraient… Elle préfère casser une fin trop attendue, trop devinable ; et à la manière du tome 1, balancer une torpille comme fin mot de l’histoire a été sa meilleure idée.

Face au soleil renaissant, Rodolphe n’avait cependant jamais eu autant l’impression de courir droit vers un futur d’ombre et de ténèbres.

À lire ou pas ? Cette suite est au même niveau que son tome 1 : excellent. Si certains auteurs perdent de leur endurance, Isaure de Villers n’hésite pas à nous montrer qu’elle en a encore sous la plume en nous retournant le cerveau. Et ça marche !

4,5/5 est ma note pour ce livre.

Et voilà, cette chronique est dès à présent terminée ! J’espère qu’elle vous aura plu ! Avez-vous déjà lu les Enfants d’Astra ? Si oui, qu’en avez-vous pensé ? N’hésitez pas à me donner votre avis en commentaire, que nous puissions ne discuter.

Bouquinement vôtre, Jade

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s