Chroniques·Fantastique

Chronique 64 TRS – Un Monde Intemporel par M. Seimila

Couverture du livre

Résumé : Alissandre est une jeune femme, dont la joie est inconnue de sa vie. Sans doute est-ce dû à son père qui ne lui a jamais montré le moindre signe d’affection. Du moins le pense-t-elle, jusqu’à ce qu’elle fasse une découverte qui va la conduire dans un monde où rien ne change. Un monde où la magie fait intrinsèquement partie de la vie de ses étranges habitants. Elle se découvrira auprès des ses compagnons de route. Draz, le faucon pélerin, Axel, le loup, et Jaz, l’étalon. Axel, son loup, est le plus affectueux d’entre eux. Toujours là, à ses côtés. Mais dans ce monde de magie qui peut dire qui est qui ? Dans son combat contre les ténèbres et la noirceur d’un être malfaisant qui sème la terreur au cœur du temps, Alissandre a besoin de repères plus que jamais. Axel est-il bien celui qu’il parait ou bien est-il bien plus ? Comme le lui souffle son cœur.

Un Monde Intemporel est un roman fantastique alliant romance et aventure. Il a été écrit par M. Seimila et publié en auto-édition en avril 2020. Je remercie par ailleurs l’auteur qui m’a permis de découvrir son livre.

Disclaimer : mon avis peut paraitre subjectif car il est malgré tout accès sur mes préférences. Si vous voulez vous débarrasser de mes biais, n’hésitez pas à vous procurer un exemplaire de ce livre, notamment par ici.

Nous embarquons dans le monde d’Alissandre, une jeune auteure de la vingtaine passée, qui semble vivre une vie monotone. Pas paisible, pas extraordinaire, si ce n’est le gain d’une loterie quelconque, lui permettant d’acheter un superbe manoir qu’elle partage laconiquement avec son père, personnage apathique et irritant. Tout aurait pu s’arrêter là, mais Alissandre fait une découverte surprenante : un bracelet, d’une beauté rare, semblant vivant, dans une boite ouvragée qu’elle déniche en fouillant un vieux grenier dissimulé. Qu’elle ne fut pas sa surprise quand elle se retrouve projeter dans un autre univers… dans lequel le temps est figé.

Pauvre petit papa ! Si égocentrique, que même si la vérité lui crevait les yeux, il continuerait à la nier. Il faisait partie de ces hommes qui déformaient la réalité pour la remanier de telle manière qu’elle puisse correspondre à leurs désirs futiles et égoïstes.

L’intrigue est tout à fait prometteuse, et on nous plonge d’emblée dans ce « monde intemporel », accompagné de ces personnages eux aussi, figés dans le temps. On nous introduit Gui, le druide mystérieux, Aurore, la femme très maternelle vis à vis d’Alissandre… Et c’est alors que cette dernière découvre l’ampleur de sa destinée. Une destinée sombre, effrayante : elle doit vaincre Trozan, l’ennemi ultime de ces temps intemporels, ce démon emplit de noirceur et sans pitié. La magie a donc part prenante dans cette histoire, ce que j’ai beaucoup apprécié, étant une adepte du genre ! Le personnage d’Alissandre est tel que je les aime : une héroïne forte, pas nian nian, qui ne se laisse pas faire et qui a les idées bien en place (ça, ça me fait plaisir !).

Comme nous le promet l’auteur, on retrouve de la romance ; mais cette dernière n’est pas du tout écrasante et trouve sa place au milieu des scènes d’aventure et d’action. Le roman de plus de 300 pages ne tourne pas en rond et je ne me suis pas ennuyée dans ma lecture. En revanche, j’ai trouvé que peut être (et c’est là mon avis), il manquait un peu de développement, notamment lors de la rencontre de ses compagnons animaux ; mais aussi lorsqu’on l’entraine pour accomplir sa destinée. Néanmoins, cela ne gâche pas le fait que le livre est travaillé avec un bon suspens qui nous donne envie de connaître la fin.

Je n’ai pas la vocation d’une femme de l’ancien temps. Bêcher, planter, récolter, très peu pour moi. Le summum de la vie c’est les supermarchés, les produits congelés et surtout les appareils ménagers. Vous savez, ces appareils qui simplifient la vie de la femme ? Qui la sorte de sa condition d’esclavage ?

Le fil conducteur est maintenu de manière cohérente, avec un gros travail de recherche et d’imagination. L’écriture est fluide et agréable, les personnages sont bien développés ce qui fait qu’on s’attache à eux, même si Axel a eu le don de m’agacer (c’est très personnel, je le trouve très insistant il m’agace aha). La fin explique bien toute l’intrigue sans laisser de part d’ombres, et je finis donc ma lecture avec un sentiment de satiété.

À lire ou pas ? Cette romance fantastique est sympathique pour qui s’intéresse au genre, et j’ai passé un bon moment de lecture.

3,5/5 est ma note pour ce livre.

Et voilà, cette chronique est dès à présent terminée ! J’espère qu’elle vous aura plu ! Avez-vous déjà lu ce livre ? N’hésitez pas à me laisser un commentaire que nous discutions ensemble !

Bouquinement vôtre, Jade

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s