Chroniques·Fantastique

Chronique 100 TRS – L’Appel d’Amh-Heh, 1er tome des Chroniques Occultes par Guy-Roger Duvert

Couverture du livre

Résumé : En 1934, Kristen, archéologue travaillant à la Miskatonic University, à Arkham, tente de faire reconnaître ses compétences dans un monde où les femmes restent méprisés. Ses origines asiatiques dans un monde américain replié sur lui-même n’arrangent pas cette acceptation. Tout change le jour où elle reçoit un paquet envoyé d’Égypte, contenant une moitié de tablette aux inscriptions semblant dater de l’époque archéenne. Accompagnée de Milton Blake, un aventurier obéissant à un conclave occulte au sein de la Miskatonic, et de Howard Brixton, ancien espion britannique, elle s’engage dans une odyssée qui l’amènera des États-Unis en Égypte, puis en France, jusqu’en Allemagne nazie. Mais cette course après un savoir occulte qui aurait dû rester enfoui ne risque-t-elle pas de les mener aux portes de la folie ?

L’Appel d’Am-Heh est le premier tome d’une saga fantastique, Les Chroniques Occultes, écrit par Guy-Roger Duvert. Lui qui nous avait plutôt habitué à de la science fiction et de l’anticipation, il publie cette première partie en auto-édition en mai 2021.

Disclaimer : ça y est, le 100ème disclaimer du blog est là ! Merci à tous ceux qui le lisent assidument, si vous êtes arrivés jusque là mettez Am-Heh en commentaire. Puis si vous voulez vous faire une opinion du nouveau livre de Guy-Roger Duvert, n’hésitez pas à vous le procurer par vous même car mon avis n’est pas forcément celui de tout le monde (clique ici).

Je suis encore une fois ravie de retrouver la plume de Guy-Roger Duvert, qui plus est dans un nouveau genre littéraire. L’auteur qui a obtenu une certaine notoriété avec Outsphere (mon avis sur le tome 1 ici, et si vous avez lu le tome 1, voici mon avis sur le tome 2) sous les couleurs de la science-fiction, revient cette fois-ci en s’attaquant au genre fantastique que j’affectionne tout particulièrement. Et autant vous dire que ce virage stylistique était une bonne idée (même si j’adore la science-fiction) car il a réussi à me transporter dans les ruines d’Am-Heh et à captiver mon attention avec grande facilité pour cette histoire qui défie les lois de la physique et remet en cause l’esprit cartésien des personnages et du lecteur.

« Vous êtes un cerveau, Kristen. Pourquoi vouloir vous coltiner les tâches physiques. Laissez faire le sale boulot par les autres, par les petites mains, maintenez-vous au dessus de la masse et faites les vraies découvertes, en comprenant ce que d’autres ont déniché dans des trous sans toujours comprendre ce dont il s’agissait ».

Alors on rencontre Kristen, cette femme chercheuse en 1934, époque des plus misogyne et raciste, métisse asiatique/occidentale, qui reçoit cette moitié de tablette aux inscriptions anciennes, envoyée par Rick Nighy, son amant. Il est aussi archéologue, et son expédition l’a conduit à trouver cette relique mystérieuse qui attire Kristen comme un aimant. Quelles en sont les propriétés ? Nul doute qu’aidée de Milton Blake et d’Howard Brixton notre ancien agent secret, notre héroïne finira par découvrir les secrets cachés derrière cette amulette. Un voyage en Égypte, en Allemagne, en France et aux États-Unis qui en plus de vous initier au fantastique, vous racontera l’Histoire des années trente.

L’intrigue est parfaitement bien menée, d’une grande cohérence et on retrouve encore une fois une des qualités de Guy-Roger Duvert : un énorme travail de recherche sur son sujet. Même s’il s’agit de fantastique, l’auteur s’inspire de la mythologie Égyptienne pour laquelle il montre une culture sans faille et qui ancre de fait le lecteur dans une réalité soudaine (je vous avoue avoir très peu envie de croiser Am-Heh dans la vraie vie du coup). Il maitrise l’art du spectacle en nous offrant des scènes d’action superbes entrecoupées de la description de l’univers d’Am-Heh et l’introduction d’un (ou de plusieurs qui sait, finalement) monde parallèle fascinant aux créatures tentaculées.

Idéalement, il voulait le neutraliser et non l’occire, pour le faire parler. Mais à vouloir absolument lui percer le ventre avec une lame, l’homme en face de lui ne faisait rien pour favoriser une issue pacifique.

Le fantastique tel qu’il est abordé n’est pas caricatural, mais au contraire peu à peu amené avec la découverte des pouvoirs de la tablette, une moitié solidement attachée à Kristen qui de fait, prend part à l’exercice de la « magie » (je n’en dis pas plus, j’en ai déjà bien trop dit). J’entends encore les chiens hurler, le grésillement du sable qui s’infiltre par l’interstice de l’entrée, car le narrateur prodige insuffle dans chacun de ses mots une magie à laquelle on ne peut pas résister et qui nous fait tourner avidement les pages. C’est quelque chose de constant chez Guy-Roger Duvert, et que vous pouvez trouver dans chacune des chroniques que j’ai écrites sur ses livres ; mais il fait de chacun de ses écrits des page-turners qui se lisent d’un trait.

La fin est un coup de massue réel qui achève le lecteur et lui donne l’envie absolument de découvrir la suite de cette aventure ; car le suspens est à son comble, et l’auteur ne finit pas de nous narguer en donnant aux dernières lignes des allures de fin épouvantable dont on ne peut nécessairement pas se contenter. Épouvantable dans la cinématographie et non pas dans l’écrit, puisque cette fin est excellente et graphique, comme Guy-Roger Duvert sait les créer.

À lire ou pas ? Je ne me lasse pas de lire cet auteur, car même lorsqu’il sort de son domaine, il nous présente un travail de qualité comme ce premier tome d’une saga fantastique plus que prometteuse. À lire de toute urgence.

5/5 est ma note pour ce livre.

Et voilà les petits chats, cette chronique est dès à présent terminée ! J’espère qu’elle vous aura plu et vous aura donné envie de lire ce nouveau livre de Guy-Roger Duvert ! Je suis curieuse de savoir les oeuvres de cet auteur que vous avez déjà lu, ou celles qui vous donnent envie, alors n’hésitez pas à me laisser un commentaire que nous puissions en discuter.

Bouquinement vôtre, Jade

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s