Chroniques·Polar

Chronique 102 TRS – Justan Lockholmes T.3 L’Héritier du Dragon par C. D. Darlington

Couverture du livre (source : Beta Publisher)

Résumé : Malgré son précédent succès, rien ne se passe comme prévu. Pris dans les méandres absurdes du procès du couple Aspis et dans l’épais mystère qui entoure la disparition de Gabrielle Miniponey, Justan perd pied. Une situation désagréable bien vite aggravée par une série de meurtres loin de le laisser indifférent ! Une légende terrifiante, des lettres énigmatiques et une Lady des plus inattendues. Voilà que Justan prend part à une bien sombre aventure.

L’Héritier du Dragon est le troisième tome de la saga Justan Lockholmes écrite par C. D. Darlington et publié en juin 2021. Attention : cette chronique contiendra évidement des spoilers des tomes 1 et 2, donc si vous ne les avez pas lu, veuillez vous référer (ouh ça devient sérieux toussa) à la chronique du tome 1 que vous pouvez retrouver juste ici.

Disclaimer : bah bg, j’ai juste besoin de te dire que si t’as envie de le lire (je te le conseille mais bon je voudrais pas t’influencer) (si en fait je veux t’influencer), tu peux te le procurer chez ton libraire, ou bien ici par exemple.

Je commence à me douter que C. D. Darlington adore se jouer de nous. On voit à sa tête qu’elle est très espiègle, et elle ne manque pas de tours de passe passe pour nous faire enrager. Aussi tu comprendras lecteur, qu’elle m’en a fait voir de toutes les couleurs, et que je ressors de la lecture de ce troisième tome vidée. Et puis en colère, agitée, dans le déni (beaucoup). Tout cela prouve les talents de narratrice de C.D.D qui nous emmène dans son contrat à durée indéterminée avec Justan (elle l’a dit elle même sur son instagram, que le nombre de tome il allait grossir, donc durée indéterminée toussa toussa). Elle adore torturer son personnage principal, autant qu’elle nous brise le cœur (d’une pierre deux coups).

Nous avions par ailleurs laissé ce cher Justan Lockholmes en bien étrange posture, au milieu d’un procès contre les Aspis, qui trempaient dans une affaire abominable ; et un dragon rouge peint comme un présage sur le mur de Miss Miniponey, alors disparue. Ou bien enlevée ? Un plot-twist convaincant qui prendra part entière à ce troisième tome, où C. D. D nous montre encore une fois qu’elle a pensé à tout. Car cette dernière n’est pas en reste de nous dévoiler peu à peu les ficelles bien tirées de son histoire alambiquée ; même si nul doute que nous ne sommes pas au bout des surprises qu’elle nous a réservées.

S’il est deux choses qui ne changeront certainement jamais, c’est bien la vivacité empressée et les envolées lyriques de la plume journalistique qui retrace un fait que l’opinion publique juge inacceptable {…}

L’intrigue reste excellente, avec l’introduction d’une société secrète dont on commençait à se douter de l’existence à cause du comportement louche de Messalia Grimm dans les deux autres tomes (et je vous avais déjà fait part de mes doutes par rapport à cette femme) ; et l’apparition d’un tueur en série qui semble vouloir se prétendre l’héritier de cet Ordre secret. Surdoué du jeu littéraire, ce dernier n’hésitera pas à faire passer des messages cachés dans ses lettres en utilisant l’emphase, qui permet aussi au lecteur de s’intégrer à l’enquête de Justan et de découvrir avec notre cher détective les desseins de ce vil malfrat. Un choix stylistique que j’ai adoré et qui m’a vraiment diverti lors de ma lecture.

Divertie, certes, mais le ton n’en reste pas moins macabre, même si rehaussé de quelques touches d’humours et d’ingénuité (merci Yvan) ; et des réflexions pour le moins toujours aussi pédantes de Justan Lockholmes. Des meurtres de sang froid, des visages défigurés et pour tout vous dire, le premier chapitre commence même du point de vue d’un rat. Vous n’allez pas lire une suite légère, et en découvrant à qui C. D. D. a osé ôter la vie (je ne suis que rage et désespoir), vous allez bouillir d’incrédulité (j’en ai déjà trop dit).

L’évolution des personnages reste tout bonnement du même acabit que dans le tome 2 : notre personnage principal semble enfin se rendre compte qu’il n’est pas sans failles, et que son arrogance peut mettre en péril les personnes qu’il apprécie (aime ? genre il aime d’autres personnes que lui ?). De même, la relation entre Messalia et Justan semble évoluer (mais elle a un mari ? oui, tu verras lecteur), Yvan se prend au jeu de la romance et devient aussi maladroit qu’un adolescent… Évidemment, le tout coiffé de l’enquête et du retour de nos personnages préférés (enfin presque tous) qui m’avaient manqué !

« C’est vrai, mais n’oublie pas que dans un monde aux portes closes, l’homme qui détient la clef est le roi. »

En ce moment, je lis beaucoup trop de livres dont la fin me met littéralement en PLS ; le dernier tome de Justan ne fait pas exception à la règle, et au risque de me répéter, je ne suis que rage et désespoir. Mais c’est à n’en pas douter un excellent plot twist (et aussi une petite prise de risque disons-le) qui fait qu’avidement le lecteur reviendra pour le tome suivant. Affaire à suivre donc, et à bientôt Justan !

À lire ou pas ? Évidemment bande de mécréants. C’est trop bien et j’ai même pas besoin de répéter tout ce que j’ai dit au dessus. Mais du coup, si vous aimez les enquêtes, l’humour anglais et le dark blood qui coule partout, Justan c’est fait pour vous !

5/5 est ma note pour ce livre.

Et voilà, cette chronique est dès à présent terminée, j’espère qu’elle vous aura plu ! Et vous, vous en êtes où de la saga Justan Lockholmes ? Commencée ? Finie ? En attente du quatrième tome qui sort carrément bientôt ? N’hésitez pas à laisser un petit commentaire que nous en discutions.

Bouquinement vôtre, Jade

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s