Chroniques·Fantasy

Chronique 132 TRS – Tristan, Tome 1 Terre par Arthur Sonnet

Couverture du livre

Résumé : Le livre d’Urban Fantasy, Tristan, mélange anges, démons et humains dans un style nouveau et dynamique. La magie y a bien sûr toute sa place. Ce roman fantastique moderne gravite entre actions ⚔️, révélations et romance impossible 💖. Les anges, vivant au Paradis comme au moyen-âge, affrontent depuis des millénaires les démons, provenant des Enfers, sur un champ de bataille situé entre leur monde et la Terre 🌍. L’histoire de ce livre de fantasy urbaine se déroule à Boulogne-Billancourt, une banlieue près de Paris. Tristan, un jeune lycéen en classe de Terminale voit, depuis sa plus tendre enfance, des choses paranormales, invisibles aux yeux des autres ✨. Portant ce fardeau seul, une rencontre avec un ange en armure moyenâgeuse va bouleverser sa vie.

Terre est le premier tome de Tristan, une saga d’Urban Fantasy écrite par Arthur Sonnet. Ce premier livre a été publié en octobre 2022 en auto édition. Je remercie par ailleurs l’auteur qui m’a proposé la lecture de son œuvre par le biais de la plateforme Simplement Pro.

Disclaimer : les goûts et les couleurs, blablabla vous connaissez la rengaine. Alors si vous désirez vous faire votre propre avis de ce premier tome, vous pouvez notamment vous le procurer par ici.

Terre est le premier tome d’une saga d’Urban fantasy, un genre littéraire où les créatures féériques et/ou mythologiques vivent dans le centre urbain (on dit merci Babelio pour la définition). On y découvre Tristan, un jeune homme ordinaire, enfin à une chose près : il peut voir les morts. Ou plutôt leurs esprits. Et on n’en sait finalement pas grand chose de plus. Alors qu’il essaie de protéger une jeune transparente d’un monstre de l’au delà, il fait la rencontre de Céleste, une ange, dont la mission est de détruire les damnés (les fameux monstres de l’au-delà, donc). Vous sentez venir le plot twist ? Évidemment, tout ne se passe pas comme prévu, et Tristan, qui avait déjà du mal à gérer le fait de voir des morts, se retrouve avec les pouvoirs d’ange de Céleste, qui n’arrive en plus pas à les récupérer. Autant vous dire qu’ils sont dans de beaux draps, et que les péripéties ne font que commencer.

L’intrigue de ce livre se déploie autour de la chasse aux damnés, effectuée par Tristan sous l’égide de Céleste qui a perdu ses fameux pouvoirs (enfin pas tous, je ne sais pas si c’est une volonté de l’auteur de lui laisser quelques sorts par ci par là), tout en gérant sa vie de lycéen (le bac, toussa, toussa). C’est un tome qui se veut introductif (peut-être un peu trop) de l’univers de cette saga, et comme l’indique finalement bien le titre, il se déroule pour l’instant uniquement sur la Terre. Il y a énormément de questions sans réponses, notamment l’histoire de la mère de Tristan, les capacités de notre protagoniste (c’est quand même pas anodin de voir les morts, et puis est-ce qu’il a déjà vu l’esprit de sa mère ????), et la vie antérieure de Céleste. Car si on nous présente cette dernière comme une ange sublime, on ne sait quasiment rien sur elle. J’imagine que les réponses à ces interrogations nous seront apportées dans les prochains tomes, mais j’aurais préféré que l’auteur soit moins avare en détail.

« Tu sais Tristan, je ne connais personne qui soit totalement altruiste. On a tous des motivations personnelles qui nous poussent à faire des choses. L’important est que ces motivations soient saines et puissent servir à autrui. Et de ce que tu viens de me dire, c’est totalement le cas. »

Le rythme du livre est rapide, avec une alternance de scènes d’action très bien contées et des scènes de vie courante, qui prennent parfois un peu de place dans la narration. L’auteur écrit bien (malgré quelques répétitions au tout début du livre, c’est quelque chose qui me gêne mais c’est très lecteur-dépendant donc je vous rappelle que c’est subjectif) et on ressent le travail de recherche sur l’univers qui englobe Tristan et Céleste. D’ailleurs, à la fin de l’œuvre se trouve un lexique et un descriptif des personnages, ce qui est très appréciable quand on a oublié qui est qui (ma mémoire en ce moment, c’est la cata). L’intrigue se décante malgré tout assez doucement, et la romance ajoute un petit peu de piquant à la répétition des combats qui s’installe (même s’ils sont dans des lieux différents).

Nos deux héros ne sont bien évidemment pas tous seuls dans cette aventure, et on découvre des personnages secondaires entourés de mystère, notamment Philippe et Camille. J’ai l’espoir qu’on nous en dira un peu plus sur ces derniers dans les prochains tomes (encore une fois, un premier tome est souvent introductif), et l’auteur arrive parfaitement à attiser la curiosité du lecteur sur ses personnages (le nombre de questions que je me suis posée pendant toute ma lecture !!). C’est assez habile, et cela convainc, je pense, la personne qui aime lire de se lancer dans le livre suivant, d’autant plus que l’auteur nous offre une jolie fin, dans la lignée des énigmes dont est rempli ce premier tome.

À lire ou pas ? De la fantasy, de la romance, du mystère, je pense que ce premier tome pourra conquérir les jeunes adolescents voir les jeunes adultes.

3,5/5 est ma note pour ce livre.

Et voilà, cette chronique est dès à présent terminée, j’espère qu’elle vous aura plu ! Connaissiez-vous les œuvres d’Arthur Sonnet ? N’hésitez pas à laisser un petit commentaire que nous puissions discuter, et surtout :

Bouquinement vôtre, Jade

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s